mardi 26 février 2013

Bon appétit les amis!

Bonne semaine à tous les copains! Je devrais dire "bro" puisque je suis en ce moment même à fond dans ma lubie New Yorkaise!

Jusque il y a peu, New York était pour moi une destination qui pouvait être sympa, mais sans plus, le cadre d'une foulitude de films assez chouettes dont les acteurs faisaient l'éclat. Mais pas la ville.

Voyez-vous, j'ai longtemps vu New York comme quelque chose "à la mode", qui ne m’intéressait pas plus que ça. Je savais qu'en fouinant un peu j'aurais pu trouver des choses à y faire et à y visiter, mais malgré moi je restais à fond dans le cliché "Statue de la Liberté - Empire State Building - Street Food". Il m'a fallu toutes les heures passées devant les pages de bloggeuses, reportages dans les chemins de traverse et carnets de voyages pour me rendre compte qu'il existaient ici et là des visions de New York correspondant par fragments à la mienne. C'est ainsi que j'ai pu commencer à composer mon voyage idéal, dont je vous parlerais un jour, et à m'ouvrir davantage.

Que je suis étroite d'esprit parfois!

Cela fait quelques temps maintenant que ce raisonnement et ce travail ont été entamés, et de temps en temps il m'arrive d'oublier, noyé dans la multitude de chemins que je veux emprunter, mon beau projet qui commence à se dessiner. Parfois j'ai même l'impression qu'il se trace tout seul dans un coin de ma tête, et que lorsqu'il sera parfaitement concocté une petite clochette sonnera pour m'indiquer que je peux enfin plier bagages et m'envoler (oui, oui, mon cerveau travaille tout seul parfois, c'est mon option robot de cuisine multifonction).

Il y a quelques jours il est revenu en force lorsque je suis tombée par hasard sur le séjour en trois épisodes de Julie Andrieu à New York. J'ai vu la street food, la grande cuisine, les pizzas, mais la seule chose qui me faisait mourir d'envie était de tester la confection de bagels. De les tartiner de Philadelphia. De les dévorer avec de l'avocat et du saumon.

Ni une ni deux, je me suis lancée dans cette recette qui est tout compte fait extrêmement facile! Surtout grâce aux explication d'Hervé et de sa super recette. J'ai même eu le temps de faire une promenade à vélo pendant que ma pâte gonflait.

Juste, juste, juste deux PETITES précisions de ma part, après expérimentation, ultra importantes selon moi :

  • La levure de boulanger périmée, ça ne fonctionne PAS! Cherchez pas, j'ai bêtement testé, j'ai juste obtenu des bretzels ridicules ou lieu de beaux bagels moelleux. Je suis comme ça moi, un peu fifou.

  • Hervé nous dit que sa recette est pour huit portions ou plus (douze bagels en somme), mais tout dépend de votre estomac. Sisisi. Un ou deux bagels par personne, c'est juste. Nous on en a mangé quatre chacun. Ahem. (bon, il y avait peut-être un peu de gourmandise derrière ce coup monté). Et puis fallait bien finir le Philadelphia, il se serait perdu.

Voilà voilà! Tout ça pour quelques bagels allez vous me dire?

Ben oui.





4 commentaires:

  1. Rha! Bagels saumon/kiri, tu me donnes des idées ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, il m'en faut là maintenant tout de suite...

    RépondreSupprimer
  3. haha ils ont l'ai trop bon ! ton homme me fait rire :p

    RépondreSupprimer
  4. Oh les endives je les vois (je viens de lire ton anecdote chez arc en ciel, que tu manges des endives le matin) j'ai envie de bageeeeeels maintenant ils ont l'air trop bon ceux là !!!

    RépondreSupprimer