mardi 17 septembre 2013

Un déménagement

 J'envisage de devenir immatérialiste.

C'est inouï le nombre de choses que l'on peut accumuler en trois ans de vie commune. Et le pire, c'est que finalement, dans 45m2 sur un laps de temps aussi court et sans enfants, on n'a pas encore poussé notre potentiel accumulation au maximum.

Alors, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j'imagine que dans une maison de 125m2 avec projet bébé à plus ou moins long terme dans le package, on organise notre propre perte lors du prochain déménagement.

D'autant que le moindre petit placard de cuisine mobilise quatre à cinq cartons, un annuaire entier pour emballer le tout et une sacrée paire de bras. Vous avez déjà essayé vous de descendre un four des années 80 du haut d'une armoire en équilibre sur un tabouret toute seule comme une grande? Moi oui, et mes bras s'en souviennent.

D'autant que je frise la dépression chaque soir en voyant que je vis littéralement dans un garde meuble, et que la moindre petite chose déjà emballée monopolise une heure de recherche, de déballage, de re-scotchage.

Mais allons! Je suis positive, et dans un mois tout sera fini, et à moi les soirées chocolat chaud devant la cheminée avec plaid-chat-amoureux!

Bisous bisous et bonne demi-semaine!






2 commentaires: