mercredi 14 janvier 2015

"Nouvelle année, année nouvelle...

... Qu'as-tu sous ton bonnet?"

Pour le moment pas grand chose. Ou plutôt, des milliers de choses. Comme le fourmillement d'une foule bruyante, d'un pays qui se réveille.

Réellement, je crois que c'est cette impression qui me reste depuis la semaine dernière : l'éveil. Ou plutôt, le réveil brutal. Comme un sursaut, un signal d'alarme. "Comme l'éclair dans un ciel pur". Des coups de feu. Et puis, comme diraient Katherine et Liliane (on n'a pas le droit de s'empêcher de rire), un peuple mort de peine.

Elle me touche tellement, cette phrase.

Et maintenant, ne plus pleurer chaque soir.

Agir.

Bouger.

Reprendre sa vie, et débloquer du temps pour avancer, et faire avancer les autres.

Bisous bisous, à très bientôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire